Aide à la création d’entreprise

Vous souhaitez créer votre entreprise mais vous ne savez pas quelle forme juridique choisir ? Voici notre guide pour mieux vous aider à choisir.

Seul ou à plusieurs ?

La première question à trancher est de savoir si vous souhaitez monter votre entreprise seul ou avec des associés. Car certaines formes juridiques ne sont adaptées qu’à des entrepreneurs seuls, et d’autres ne sont adaptées qu’à des entreprises constituées de plusieurs associés.
Par exemple, l’activité d’auto-entrepreneur ou d’EIRL ne s’addresse qu’à des entreprises unipersonnelles, la SAS peut compter un ou plusieurs associés, et une SA doit avoir au moins 7 associés.

Apport de capital

Selon la forme juridique, un capital de départ est nécessaire.
Par exemple, pour une entreprise individuelle, il n’y a pas besoin de capital social. Mais pour une Société Anonyme, le capital minimum est de 37000€. Enfin pour des SAS ou SARL, le capital est librement fixé.

Responsabilité, décisions, et rémunération

Un avocat en droit des affaires pourra vous conseiller sur la forme la plus adaptée à votre activité, notamment pour cadrer la responsabilité (ira-t-elle au-delà du capital ou non), la prise de décision (par qui, pour quoi), ainsi que la rémunération et les aspects fiscaux de votre structure.

Démarches juridiques

Dans le cadre de la création de votre entreprise, il y aura des démarches juridiques à entreprendre afin de bien cadrer votre activité. Il est vivement conseillé de recourir à un avocat en droit des affaires pour vous accompagner dans ces démarches. Il saura vous réaliser les statuts de votre entreprise, et vous conseiller dans la création d’un pacte d’associés si vous êtes plusieurs à vous lancer dans l’aventure.